Panier

Samsa Editions

Ceux d'en face
  18.00 €

Ceux d'en face

Theodor Storm
ACHETER

Storm a pratiqué ici un étonnant changement des perspectives qui lui a permis, d’une part, de démasquer l’hypocrisie de la société du beau monde, et d’autre part d’éviter de tomber dans le piège du sentimentalisme.

En savoir plus
Une vieille polémique française
  10.00 €

Une vieille polémique française

Maxime Benoît-Jeannin
ACHETER

Cette lettre à un ami américain met en lumière le lynchage médiatique dont fut victime, en l’an 2000, l’écrivain Renaud Camus.

En savoir plus
L’Échec de Michel Houellebecq
  10.00 €

L’Échec de Michel Houellebecq

Maxime Benoît-Jeannin
ACHETER

Maxime Benoît-Jeannin remet fermement les pendules à l’heure et plaide pour que le monde de la communication littéraire cesse enfin de marcher sur la tête.

En savoir plus
Pie XII
  20.00 €

Pie XII

Harold Tittmann
ACHETER

La question de la responsabilité de Pie XII et du Vatican de ne pas avoir parlé de manière décisive face à la Solution finale de Hitler reste aujourd'hui un débat encore brûlant.

En savoir plus

SAMSA Editions

Samsa sprl est une maison d’édition bruxelloise à caractère littéraire, elle publie essentiellement de l’Histoire et de la Littérature, qu'il s'agisse de rééditions patrimoniales, d'ouvrages poétiques ou de romans contemporains… Elle est active depuis août 1999.

Ripple-Marks
D’or et de grenat

D’or et de grenat - roman historique

Ce roman retrace l’histoire d’un trésor.

En 481, le roi franc Childéric, père de Clovis, meurt à Tournai, en Belgique actuelle. Sa tombe, découverte par hasard au XVIIe siècle, livre des armes, des bijoux et trois cents abeilles d’or et de grenat. Le roman est construit sous forme de nouvelles qui entraînent le lecteur sur la trace des abeilles.

Ajouter au panier 20.00 €
Du courage et de l’imagination

Du courage et de l’imagination - Une révocation du pacte d’excellence

Le texte que vous allez lire s’adresse non seulement à tous les acteurs politiques, culturels, sociaux mais aussi à tous les ennemis de la bêtise. Lorsque l’état se met à conclure des pactes, surtout d’excellence, on confine au paroxysme de la régression. Déjà que le mot pacte évoque le diable, deux parties qui pourraient ne pas être d’accord (et qui semblent ne pas l’être dans les faits), et puis d’« excellence », sorte de prétention qui pourrait laisser entendre qu’il existe, quelque part, une médiocrité à combattre, voire une bêtise à relever (lire à ce propos L’homme est bête et l’a toujours été, de Roger Avermaete), ce qui pointe vers une prise de conscience d’une déréliction lente – qui ne date pas d’hier.

Ajouter au panier 10.00 €

A ne pas manquer !

Meilleures ventes

Lettre à mon frère Naïm - (2021)
16.00 €