Panier

Samsa Editions

La Guerre du Feu
  16.00 €

La Guerre du Feu

J.H. Rosny
ACHETER


Les Oulhamr fuyaient dans la nuit épouvantable. Fous de souffrance et de fatigue, tout leur semblait vain devant la calamité suprême : le Feu était mort.

En savoir plus
Les Vieux ne meurent jamais vraiment
  18.00 €

Les Vieux ne meurent jamais vraiment

Anne Neuckens
ACHETER

On ne peut s’empêcher de penser au Voyages avec ma Tante de Graham Greene.

En savoir plus
Une vieille polémique française
  10.00 €

Une vieille polémique française

Maxime Benoît-Jeannin
ACHETER

Cette lettre à un ami américain met en lumière le lynchage médiatique dont fut victime, en l’an 2000, l’écrivain Renaud Camus.

En savoir plus
Le Droit à l’Oubli
  12.00 €

Le Droit à l’Oubli

Fabrice Gardin
ACHETER

Par une « ellipse narrative » à laquelle participeraient Margherita Cagol (1945-1975) ou Susanna Ronconi (1951), l’auteur nous plonge dans une réflexion intime sur le sens de la vie, l’histoire et l’engagement. Une réflexion existentielle qui nous engage !

En savoir plus

SAMSA Editions

Samsa sprl est une maison d’édition bruxelloise à caractère littéraire, elle publie essentiellement de l’Histoire et de la Littérature, qu'il s'agisse de rééditions patrimoniales, d'ouvrages poétiques ou de romans contemporains… Elle est active depuis août 1999.

Ripple-Marks
D’or et de grenat

D’or et de grenat - roman historique

Ce roman retrace l’histoire d’un trésor.

En 481, le roi franc Childéric, père de Clovis, meurt à Tournai, en Belgique actuelle. Sa tombe, découverte par hasard au XVIIe siècle, livre des armes, des bijoux et trois cents abeilles d’or et de grenat. Le roman est construit sous forme de nouvelles qui entraînent le lecteur sur la trace des abeilles.

Ajouter au panier 20.00 €
Boulevard Pasteur

Boulevard Pasteur - théâtre

Pasteur : Quand j’ai voulu créer l’Institut Pasteur, dont le but était de sauver l’humanité de toutes les contagions, les politiques ne se sont pas montrés très généreux. J’ai dû avoir recours à une souscription auprès du grand public, sollicitée dans le monde entier, par voie de presse. Les peuples se sont montrés plus sages que les maîtres qu’ils s’étaient donnés. La levée de fonds a été phénoménale. Je ne l’ai jamais oublié. Je suis, en fait, plus anarchiste que vous ne le fûtes. Il faut se méfier des «à-peu-près» et des jugements a priori, monsieur Hugo. Vos listes de «Choses vues» ne valent pas mes statistiques.

A ne pas manquer !

Meilleures ventes