Panier

Samsa Editions

Une ville n’est pas un pays
  10.00 €

Une ville n’est pas un pays

Éric Corijn
ACHETER

Cet essai prend le pari de la révolution urbaine pour repenser la société post-nationale. Il propose un changement radical de gouvernance à partir de l’écosystème métropolitain, dans une Europe des villes en un monde cosmopolite.

 

En savoir plus
Hôtel des Chutes
  26.00 €

Hôtel des Chutes

Carol Mann
ACHETER

On ne peut s’empêcher de penser aux descriptions de George Orwell dans Une Histoire birmane, ou d’André Gide dans Voyage au Congo).

En savoir plus
Célestin Freinet
  15.00 €

Célestin Freinet

Jean-Claude Idée, Michel Onfray
ACHETER

Ce fut pour moi l’occasion de faire le bilan d’une quarantaine d’années d’enseignement et de constater que mon expérience pédagogique m’avait amené à partager la plupart des convictions de Célestin Freinet.

En savoir plus
Le super-homme
  18.00 €

Le super-homme

Antoine Pompe
ACHETER

Ce texte, inédit jusqu’à présent, témoigne de l’âpreté des débats qui animèrent la scène architecturale belge au xxe siècle.

En savoir plus

SAMSA Editions

Samsa sprl est une maison d’édition bruxelloise à caractère littéraire, elle publie essentiellement de l’Histoire et de la Littérature, qu'il s'agisse de rééditions patrimoniales, d'ouvrages poétiques ou de romans contemporains… Elle est active depuis août 1999.

Ripple-Marks
D’or et de grenat

D’or et de grenat - roman historique

Ce roman retrace l’histoire d’un trésor.

En 481, le roi franc Childéric, père de Clovis, meurt à Tournai, en Belgique actuelle. Sa tombe, découverte par hasard au XVIIe siècle, livre des armes, des bijoux et trois cents abeilles d’or et de grenat. Le roman est construit sous forme de nouvelles qui entraînent le lecteur sur la trace des abeilles.

Ajouter au panier 20.00 €
Du courage et de l’imagination

Du courage et de l’imagination - Une révocation du pacte d’excellence

Le texte que vous allez lire s’adresse non seulement à tous les acteurs politiques, culturels, sociaux mais aussi à tous les ennemis de la bêtise. Lorsque l’état se met à conclure des pactes, surtout d’excellence, on confine au paroxysme de la régression. Déjà que le mot pacte évoque le diable, deux parties qui pourraient ne pas être d’accord (et qui semblent ne pas l’être dans les faits), et puis d’« excellence », sorte de prétention qui pourrait laisser entendre qu’il existe, quelque part, une médiocrité à combattre, voire une bêtise à relever (lire à ce propos L’homme est bête et l’a toujours été, de Roger Avermaete), ce qui pointe vers une prise de conscience d’une déréliction lente – qui ne date pas d’hier.

Ajouter au panier 10.00 €

A ne pas manquer !

Meilleures ventes

Pieter Bruegel - Le Massacre des Innocents
29.00 €