Panier

Samsa Editions

L’Héritage historique de Joseph Kabila
  22.00 €

L’Héritage historique de Joseph Kabila

Paule Bouvier
ACHETER

Dans l’histoire du Congo-Kinshasa, l’étude de Joseph Kabila Président semble incontournable. Se basant sur les documents publics congolais et internationaux, sur les discours de Kabila, sur les enquêtes et les travaux déjà réalisés, sur les médias et les entretiens avec des personnalités ayant connu personnellement ou étant proches de Kabila, Joseph Kabila nous apparaît ici dans l’actualité. Il s’agit d’un essai, de nouvelles données.

En savoir plus
Vengeance et pardon
  24.00 €

Vengeance et pardon

Henri Conscience
ACHETER

Et qu’y a-t-il de plus vaste et de plus riche que l’imagination humaine ?

En savoir plus
Une ville n’est pas un pays
  10.00 €

Une ville n’est pas un pays

Éric Corijn
ACHETER

Cet essai prend le pari de la révolution urbaine pour repenser la société post-nationale. Il propose un changement radical de gouvernance à partir de l’écosystème métropolitain, dans une Europe des villes en un monde cosmopolite.

 

En savoir plus
Le super-homme
  18.00 €

Le super-homme

Antoine Pompe
ACHETER

Ce texte, inédit jusqu’à présent, témoigne de l’âpreté des débats qui animèrent la scène architecturale belge au xxe siècle.

En savoir plus

SAMSA Editions

Samsa sprl est une maison d’édition bruxelloise à caractère littéraire, elle publie essentiellement de l’Histoire et de la Littérature, qu'il s'agisse de rééditions patrimoniales, d'ouvrages poétiques ou de romans contemporains… Elle est active depuis août 1999.

Ripple-Marks
D’or et de grenat

D’or et de grenat - roman historique

Ce roman retrace l’histoire d’un trésor.

En 481, le roi franc Childéric, père de Clovis, meurt à Tournai, en Belgique actuelle. Sa tombe, découverte par hasard au XVIIe siècle, livre des armes, des bijoux et trois cents abeilles d’or et de grenat. Le roman est construit sous forme de nouvelles qui entraînent le lecteur sur la trace des abeilles.

Ajouter au panier 20.00 €
Boulevard Pasteur

Boulevard Pasteur - théâtre

Pasteur : Quand j’ai voulu créer l’Institut Pasteur, dont le but était de sauver l’humanité de toutes les contagions, les politiques ne se sont pas montrés très généreux. J’ai dû avoir recours à une souscription auprès du grand public, sollicitée dans le monde entier, par voie de presse. Les peuples se sont montrés plus sages que les maîtres qu’ils s’étaient donnés. La levée de fonds a été phénoménale. Je ne l’ai jamais oublié. Je suis, en fait, plus anarchiste que vous ne le fûtes. Il faut se méfier des «à-peu-près» et des jugements a priori, monsieur Hugo. Vos listes de «Choses vues» ne valent pas mes statistiques.

A ne pas manquer !

Meilleures ventes