Panier

Samsa Editions

Réécritures
  15.00 €

Réécritures

Catherine Bouko, Karel Vanhaesebrouck
ACHETER

Ce volume de la revue Textyles entend explorer les pratiques de réécriture et stimuler la réflexion autour du statut du « répertoire » théâtral, en Belgique francophone en particulier.

En savoir plus
Poètes, jouons Pégase contre la banque
  16.00 €

Poètes, jouons Pégase contre la banque

Paul van Ostaijen, Paul van Ostaijen
ACHETER

 Ces pièces, en apparence si simples et négligées, sont pleines d’une philosophie de la vie et d’une sourde mélancolie.  

En savoir plus
La Moisson des Orges
  24.00 €

La Moisson des Orges

Marie-Thérèse Bodart
ACHETER

« On engrange que ce qu’on peut », affirme un personnage de La Moisson des Orges. Parfois, on cherche un champ de blés, mais on ne récolte que la moisson des orges… Autrement dit, il faut accepter ses limites. Dans cette saga familiale, Luc est amoureux d’une mère et de sa fille…

En savoir plus
Malédictions littéraires
  15.00 €

Malédictions littéraires

Laurent Demoulin
ACHETER

D’André Baillon à Joseph Orban en passant par Henri Michaux et Marcel Moreau, comment s’énonce la souffrance littéraire en Belgique ?

En savoir plus

SAMSA Editions

Samsa sprl est une maison d’édition bruxelloise à caractère littéraire, elle publie essentiellement de l’Histoire et de la Littérature, qu'il s'agisse de rééditions patrimoniales, d'ouvrages poétiques ou de romans contemporains… Elle est active depuis août 1999.

Ripple-Marks
D’or et de grenat

D’or et de grenat - roman historique

Ce roman retrace l’histoire d’un trésor.

En 481, le roi franc Childéric, père de Clovis, meurt à Tournai, en Belgique actuelle. Sa tombe, découverte par hasard au XVIIe siècle, livre des armes, des bijoux et trois cents abeilles d’or et de grenat. Le roman est construit sous forme de nouvelles qui entraînent le lecteur sur la trace des abeilles.

Ajouter au panier 20.00 €
Boulevard Pasteur

Boulevard Pasteur - théâtre

Pasteur : Quand j’ai voulu créer l’Institut Pasteur, dont le but était de sauver l’humanité de toutes les contagions, les politiques ne se sont pas montrés très généreux. J’ai dû avoir recours à une souscription auprès du grand public, sollicitée dans le monde entier, par voie de presse. Les peuples se sont montrés plus sages que les maîtres qu’ils s’étaient donnés. La levée de fonds a été phénoménale. Je ne l’ai jamais oublié. Je suis, en fait, plus anarchiste que vous ne le fûtes. Il faut se méfier des «à-peu-près» et des jugements a priori, monsieur Hugo. Vos listes de «Choses vues» ne valent pas mes statistiques.

A ne pas manquer !

Meilleures ventes