Panier

Samsa Editions

Fiche détaillée

La bande du tronc - grotesque
par Paul van Ostaijen

La bande du tronc - grotesque
Synopsis

En 1932, La bande du tronc, roman posthume de Paul van Ostaijen, fit scandale dès sa sortie, non seulement à cause des scènes scabreuses, considérées comme pornographiques, mais surtout du fait que le lecteur d’alors y reconnaissait pas mal de « grosses légumes ».

Disponibilité: En stock

Quantité
  • 16.00

En 1932, La bande du tronc, roman posthume de Paul van Ostaijen, fit scandale dès sa sortie, non seulement à cause des scènes scabreuses, considérées comme pornographiques, mais surtout du fait que le lecteur d’alors y reconnaissait pas mal de « grosses légumes ». Le nœud de la grotesque, c’est l’enchevêtrement du monde des criminels et de celui des aristocrates. Ici, Van Ostaijen nous montre un univers « à l’envers ». Si le sous-titre parle d’« une histoire romantique de brigands et d’amour », on y trouve quantité de brigands mais peu d’amour et pas de romantisme du tout. Aucun sujet sacré de la bourgeoisie traditionnelle n’échappe à la hargne de Van Ostaijen, que ce soit la société, le mariage, les droits conjugaux ou l’amour romantique. « Un ton satirique est d’un impact plus direct en politique et en face des masses qu’une démonstration logique, » affirme Van Ostaijen. Les réactions d’une virulence hostile à la parution sont bien la preuve que l’auteur avait vu juste. Aujourd’hui, nous sommes les héritiers d’une narration grotesque qui n’a rien perdu de son suc.

La bande du tronc - grotesque

  • 128 pages
  • Dimensions : 140 x 205 mm mm
  • Type : Livre
  • Couverture : softcover
  • Poids : 400 gr
  • ISBN : 978-2-87593-254-9
  • Maison d'édition : SAMSA Editions
Extrait en PDF
  • La bande du tronc - grotesque
  • La bande du tronc - grotesque

Dernières parutions

Ripple-Marks - roman par Jean Muno
En résumé

Ripple-marks (1976) est peut-être le plus grave des livres de Muno.

Saint-Ex à New York - théâtre par Jean-Claude Idée
En résumé

À l’été 1942, aux environs de New York, dans une villa en bord de mer, Saint-Exupéry écrit Le Petit Prince, aidé par sa femme, la volcanique Consuelo et par l’amant de celle-ci, le philosophe suisse Denis de Rougemont.