Samsa Editions

Fiche détaillée

Relire la Légende d'Ulenspiegel - Textyles 54
par Jean-Marie Klinkenberg

Relire la Légende d
Synopsis

C’est à l’univers des continuateurs, des relecteurs et des transmetteurs du grand texte de De Coster que la revue Textyles consacre le numéro qu’elle publie à l’occasion du cent-cinquantième anniversaire de la publication de l’Ulenspiegel.

Disponibilité: En stock

Quantité
  • 15.00

La Légende d’Ulenspiegel, de Charles De Coster, est souvent vue comme le texte fondateur de la littérature belge. Quelque mythique que soit ce jugement, cette Légende est peu à peu devenue le pivot de l’historiographie des lettres belges, qui n’a cessé de l’interroger pour en montrer la complexité foisonnante.

C’est aussi un texte qui a constamment inspiré les créateurs de tous horizons. La Légende a en effet engendré son lot d’adaptations – théâtre, film, bande dessinée, réécriture pour enfants, opéra… – mais aussi inspiré maintes œuvres originales. Dans ces textes, on constate souvent le retour d’éléments empruntés à l’Uilenspiegel traditionnel, mariés avec des éléments proprement costériens. Ces continuations et ces adaptations ont largement ouvert l’éventail des interprétations de l’œuvre.

C’est à l’univers des continuateurs, des relecteurs et des transmetteurs du grand texte de De Coster que la revue Textyles consacre le numéro qu’elle publie à l’occasion du cent-cinquantième anniversaire de la publication de l’Ulenspiegel.

Relire la Légende d'Ulenspiegel - Textyles 54

  • 218 pages
  • Dimensions : 160X245 mm
  • Type : Imprimé
  • Couverture : softcover
  • Poids : 500
  • ISBN : 978-2-87593-222-8
  • Maison d'édition : SAMSA Editions
Extrait en PDF
  • Relire la Légende d'Ulenspiegel - Textyles 54
  • Relire la Légende d'Ulenspiegel - Textyles 54

Dernières parutions

Ripple-Marks - roman par Jean Muno
En résumé

Ripple-marks (1976) est peut-être le plus grave des livres de Muno.

Lin Zhao - Réparer le monde par Jean-Claude Idée
En résumé

« Le camarade Mao m’a enfermée ici, depuis 6 ans, dans la prison de Shanghai, parce que j’ai écrit des articles dans les journaux pour dire la vérité au peuple, parce que je veux penser librement, dans un pays libre. »