Panier

Samsa Editions

Fiche détaillée

Nicole Malinconi - Revue Textyles n°55
par Laurent Demoulin

Nicole Malinconi - Revue Textyles n°55
Synopsis

L’œuvre de Nicole Malinconi appelle une lecture plurielle, qui en fasse apparaître la richesse.

Disponibilité: En stock

Quantité
  • 15.00

Depuis la publication d’Hôpital silence en 1985, Nicole Malinconi a construit une œuvre à la fois très cohérente et très diversifiée. Cette cohérence, elle a tenté de la désigner en parlant d’« écriture du réel » : « l’écriture d’Hôpital silence m’avait ouvert la voie à autre chose qu’à la réalité, bien plutôt au réel des mots, les mots des vies et des histoires, du parler de la langue ordinaire, du mal dit, du faussement dit. » Cette orientation cardinale se décline toutefois de diverses manières dans son travail. Naviguant entre les genres, entre le récit, l’essai, le théâtre, l’écrit d’artiste, le dialogue, le témoignage, la biographie ; échappant aux classifications en vigueur ; interrogeant les institutions sociales, la portée du quotidien, la force de telle œuvre littéraire, picturale, musicale, architecturale, la trahison médiatique des images et des expressions, l’énigme des trajectoires personnelles, les aléas de l’immigration, la diversité sociale des discours, l’œuvre de Nicole Malinconi appelle une lecture plurielle, qui en fasse apparaître la richesse. C’est à cet appel que répond le présent dossier de Textyles en étudiant divers pans de l’œuvre, d’Hôpital silence (1985) à De fer et de verre (2017) en passant par Vous vous appelez Michèle Martin, Au bureau, Rien ou presque, Jardin public, Si ce n’est plus un homme, À l’étranger, Un grand amour, Petit Abécédaire de mots détournés, Nous deux et Da solo. Un entretien et un texte inédit de l’auteure complètent ce dossier.

Nicole Malinconi - Revue Textyles n°55

  • 200 pages
  • Dimensions : 155x240 mm
  • Type : imprimé
  • Couverture : softcover
  • Poids : 350
  • ISBN : 978-2-87593-232-7
  • Maison d'édition : SAMSA Editions
Extrait en PDF
  • Nicole Malinconi - Revue Textyles n°55
  • Nicole Malinconi - Revue Textyles n°55

Dernières parutions

Ripple-Marks - roman par Jean Muno
En résumé

Ripple-marks (1976) est peut-être le plus grave des livres de Muno.

En résumé

Le texte que vous allez lire s’adresse non seulement à tous les acteurs politiques, culturels, sociaux mais aussi à tous les ennemis de la bêtise. Lorsque l’état se met à conclure des pactes, surtout d’excellence, on confine au paroxysme de la régression. Déjà que le mot pacte évoque le diable, deux parties qui pourraient ne pas être d’accord (et qui semblent ne pas l’être dans les faits), et puis d’« excellence », sorte de prétention qui pourrait laisser entendre qu’il existe, quelque part, une médiocrité à combattre, voire une bêtise à relever (lire à ce propos L’homme est bête et l’a toujours été, de Roger Avermaete), ce qui pointe vers une prise de conscience d’une déréliction lente – qui ne date pas d’hier.