Samsa Editions

Fiche détaillée

Hannibal - Une traversée des Alpes
par Vincent Delannoy

Hannibal - Une traversée des Alpes
Synopsis

« Un livre incontournable pour comprendre et vivre la réalité géographique, historique et humaine de cet exploit hors du commun. »

Disponibilité: En stock

Quantité
  • 15.00

« 218 avant Jésus-Christ. La Deuxième Guerre punique a éclaté. Carthage et Rome sont en guerre. À la tête d'une armée bigarrée, Hannibal quitte l'Espagne et fonce sur la Gaule. À la surprise générale, il tente de rejoindre l'Italie en traversant les Alpes. Pure folie ! Polybe et Tite-Live racontent cet exploit. Mais ils ne disent pas tout. Parfois, ils se contredisent. La vraie histoire leur échappe : celle que vit le simple soldat. Aris, le jeune cornac, n'a pas choisi de faire la guerre. Avec lui, nous apprenons ce qui s'est réellement passé. Un livre incontournable pour comprendre et vivre la réalité géographique, historique et humaine de cet exploit hors du commun. Vincent Delannoy est né à Kinshasa, il est licencié en histoire (Katholieke Universiteit Leuven). Il a publié aux éditions Le Cri, Le livre noir des Belges zaïrianisés (2007) et Opération Dragon Rouge (2011). »

Hannibal - Une traversée des Alpes

  • 122 pages
  • Dimensions : 140x205 mm
  • Type : imprimé
  • Couverture : softcover
  • Poids : 240g
  • ISBN : 978-2-87593-018-7
  • Maison d'édition : SAMSA Editions
Extrait en PDF
  • Hannibal - Une traversée des Alpes
  • Hannibal - Une traversée des Alpes

Dernières parutions

Ripple-Marks - roman par Jean Muno
En résumé

Ripple-marks (1976) est peut-être le plus grave des livres de Muno.

En résumé

Le texte que vous allez lire s’adresse non seulement à tous les acteurs politiques, culturels, sociaux mais aussi à tous les ennemis de la bêtise. Lorsque l’état se met à conclure des pactes, surtout d’excellence, on confine au paroxysme de la régression. Déjà que le mot pacte évoque le diable, deux parties qui pourraient ne pas être d’accord (et qui semblent ne pas l’être dans les faits), et puis d’« excellence », sorte de prétention qui pourrait laisser entendre qu’il existe, quelque part, une médiocrité à combattre, voire une bêtise à relever (lire à ce propos L’homme est bête et l’a toujours été, de Roger Avermaete), ce qui pointe vers une prise de conscience d’une déréliction lente – qui ne date pas d’hier.