Samsa Editions

Fiche détaillée

Vengeance et pardon - 3 récits
par Henri Conscience

Vengeance et pardon - 3 récits
Synopsis

Et qu’y a-t-il de plus vaste et de plus riche que l’imagination humaine ?

Disponibilité: En stock

Quantité
  • 24.00

C’est un roman ! Mais ne vous effrayez pas ; non pas un roman comme ceux des Français, chez qui religion et honneur se trouvent cloués au pilori, et marqués au fer rouge du vice libéré, où meurtre et divorce se voient excusés. Non, ce n’est pas ça. Seuls les sentiments purs sont exaltés dans mon Wonderjaer. Cependant, si la vive couleur avec laquelle j’ai peint quelques tableaux devait indisposer certains, je répondrais que je n’ai pas écrit pour des enfants, mais bien pour des hommes. Voici la raison pour laquelle j’ai préféré écrire un roman plutôt qu’une œuvre d’un autre genre ; c’est uniquement dans cette sorte d’écrits que la langue peut s’utiliser dans ses formes les plus fines, par la peinture de toutes sortes de tableaux. Et qu’y a-t-il de plus vaste et de plus riche que l’imagination humaine ?

Henri Conscience

Vengeance et pardon - 3 récits

  • 290 pages
  • Dimensions : 155x240 mm
  • Type : imprimé
  • Couverture : softcover
  • Poids : 720g
  • ISBN : 978-2-87593-123-8
  • Maison d'édition : SAMSA Editions
Extrait en PDF
  • Vengeance et pardon - 3 récits
  • Vengeance et pardon - 3 récits

Dernières parutions

Ripple-Marks - roman par Jean Muno
En résumé

Ripple-marks (1976) est peut-être le plus grave des livres de Muno.

En résumé

Le texte que vous allez lire s’adresse non seulement à tous les acteurs politiques, culturels, sociaux mais aussi à tous les ennemis de la bêtise. Lorsque l’état se met à conclure des pactes, surtout d’excellence, on confine au paroxysme de la régression. Déjà que le mot pacte évoque le diable, deux parties qui pourraient ne pas être d’accord (et qui semblent ne pas l’être dans les faits), et puis d’« excellence », sorte de prétention qui pourrait laisser entendre qu’il existe, quelque part, une médiocrité à combattre, voire une bêtise à relever (lire à ce propos L’homme est bête et l’a toujours été, de Roger Avermaete), ce qui pointe vers une prise de conscience d’une déréliction lente – qui ne date pas d’hier.